News

Faustin Dunia Bakarani, député national, élu du Masisi, Nord Kivu. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE

Dunia, le rescapé Tutsi au «Soft»: «Nkunda a reçu l’ordre d’engager la campagne de Bukavu»

  • mer, 10/01/2007 - 10:45

Il est Tutsi, il vient du Masisi, Nord-Kivu. Il a été élu Député national sur les listes de l’ancienne rébellion du MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo. La veille des scrutins, il était encore membre de la rébellion du RCD-Goma - et l’un des fameux «Fondateurs» - mais avait fini par ne plus rien partager avec ce mouvement, nous dit-il. Et il ne s’en cache pas: s’il voulait devenir un jour un élu du peuple, il n’avait aucune raison de rester au RCD. il a donc pris ses clics et ses clacs et s’en est allé. Bien lui en a fait. Faustin Bakarani Dunia est donc Député national. Le seul élu Tutsi de la R-dCongo. Mais surtout, les dernières élections provinciales n’ont permis d’élire aucun autre Tutsi. L’explication, selon lui, vient de la gestion du RCD. Des années durant de gestion de «l’État de l’Est», l’ex-rébellion n’a rien fait qui vaille. Trois ans dans la gestion du pays lors de la Transition, rien non plus.

Bemba fils Mobutu

  • ven, 25/08/2006 - 14:34

Au lendemain de la proclamation des résultats du 1er tour de la Présidentielle de R-dC qui ont confirmé JPBG comme challenger du deuxième tour, «le Soft International» cerne au plus près l’homme qui a fait une impressionnante campagne électorale de séduction basée sur le «nationalisme congolité».

Le siège de la BK devenue NBK. Cette banque fut l’un des plus beaux modèles de réussite des années Mobutu encourageant l’investissement privé national. PHOTOS LE SOFT NUMÉRIQUE.

La Succession Dokolo court derrière le vent

  • mer, 07/06/2006 - 16:19

Ouf! Au moins l’État R-dC dévasté par ses agents, ravagé par les guerres, a-t-il laissé quelques épaves utiles! Les plus précieux documents qui finissaient en effet au marché de l’emballage, peuvent encore être acquis parce que conservés dans certaines administrations soucieuses du lendemain. Comme la recherche chez Google, cela dépend de l’engagement et des clés pour pénétrer dans des espaces aseptisés et protégés. Pour avoir sous-estimé la capacité d’investigation du froid croque-mort recruté par la Banque Mondiale et dont le dernier fauteull a été celui de Mobutu lui-même dont il a liquidé des affaires, la Succession Dokolo est touchée par ce lieutenant Colombo qui creuse Dokolo et creuse sans cesse jusqu’à ce qu’éclate toute la vérité. La succession doit aujourd’hui battre en retraite. Enquête.

À un moment sous Mobutu, l'argent était ramassé à la pelle dans la Capitale Kinshasa et dans l'arrière-pays. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE.

La seconde mort de Dokolo Sanu ou les années fric du Maréchal révélées

  • mer, 24/05/2006 - 16:12

Ce sont les années fric qui ont fait l’arrivée des patrons type Dokolo. À une période des années Maréchal, alors que la Gécamines faisait du milliard de dollars/an en exportant aux usines belges d’Hobokken 450.000 tonnes de cuivre, le fric était pris à la pelle à Kinshasa et dans les principales villes du pays. Des candidats patrons parfumés en bonne compagnie ont surgi du néant pour faire des sous. Dokolo en fait partie. Modèle de réussite à l’ouest quand d’autres faisaient du commerce du manioc, lui, étincelant, brillant de mille feux, a voulu voir loin, très loin. Il a bâti la BK pour pomper du fric en direction d’une multitude de sociétés de son holding n’ayant que ses enfants... mineurs comme... associés. L’incroyable toile démontée.

Le liquidateur Mupepe Lebo, président du Conseil d’administration de la Sggi. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE.

Dokolo fils et les faux millions des élections

  • mar, 16/05/2006 - 10:38

La fin mouvementée de la maison Kamitatu au parti du «Chairman» le MLC et à l’Assemblée nationale de transition a donné lieu à quelques dégâts collatéraux. Alors qu’il tenait le marteau du Parlement, Olivier Kamitatu Etsu se serait-il montré particulièrement sensible à quelques dossiers, le premier étant celui de la succession Dokolo dont il est un proche? Dokolo Sindika dont la classe dorée kinoise rappelle qu’il a fait un mariage somptueux à Luanda à la cour présidentielle, a-t-il tenté de jouer ses relations angolaises pour peser dans le cours des événements politiques à Kinshasa et promouvoir quelques amis en récompense de quelques «services»?

Le journaliste français Robert Ménard, patron de RSF, Reporters Sans Frontières.

Ménard débarque à Kinshasa, Ngycke rebondit

  • mar, 07/03/2006 - 10:37

Avec la visite cette semaine dans la Capitale des dirigeants français de RSF venus encourager les responsables politiques à Kinshasa à lancer enfin l’enquête sur l’assassinat de notre confrère et de sa compagne de vie, l’affaire Ngycke prend un rétentissement international. Politisée à tort, RSF veut dépolitiser une affaire qui relève du seul domaine d’une justice indépendante. Déjà, le président de JED, assisté par des Onusiens de la Monuc, a été entendu par un OPJ de l’auditorat militaire.

L'Allemand Karl-Heinz Albers avec feu le gouverneur Léonard Kanyamuhanga Gafuzi à Lueshe. En retrait, Erson Ribakare, mystérieusement tué dans un accident de circulation en Ouganda. PHOTO ARCHIVES DU SOFT

Ex-Zaïre: dans les Kivu, Allemands, Autrichiens, Congolais se disputent une mine du niobium

  • ven, 21/05/2004 - 11:29

Alors que la restructuration juridique de l’entreprise minière produisant, à l’est de l’ex-Zaïre, le pyrochlore du niobium, était lancée, et se déroulait selon les règles de l’art, et que, jour après jour, une nouvelle légalité de gestion se mettait en place - pour le plus grand bien, semble-t-il, des travailleurs et de l’État partenaire - comment expliquer un couac qui, soudain, fait surgir de nulle part un Autrichien, Michael Krall, qui aurait, dans le plus grand secret, négocié et créé à Kinshasa, depuis 1999, une société de droit congolais, de son nom, Krall Metal Congo, avec un partenaire congolais, ex-politicien, ex-réfugié d’Allemagne, ex-rebelle de l’AFDL et du RCD-G, exfiltré en Ouganda où il est très actif auprès des généraux de Museveni et dans le Grand-Nord?

Si entre Kigali et Paris, tout regèle, entre Kigali et Bruxelles, ça réchauffe fort, au contraire. Ici, Kagame et Verhosftadt, à Bruxelles, mi-mars dernier. PHOTO ARCHIVES DU SOFT.

Rwanda: Muselier promet des bosses et des plaies à Murigande qui s'en moque

  • ven, 09/04/2004 - 11:36

Kigali, 9 avril 2004, le Soft, afp.
Le ministre rwandais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Dr Charles Murigande, a, le 7 avril, joué le tout pour le tout pour tenter de reprendre langue avec les Français après l'incident diplomatique du stade d'Amahoro.

Malgré ses démêlés, les proches de Kengo maintiennent le pari: «un jour, désormais proche, il va refaire surface. Comme hier, lui seul peut accepter de se salir les mains».  Pari insensé, aux yeux d’aucuns.

Comme un enfant, Kengo a été poussé dans une souricière

  • lun, 15/12/2003 - 10:32

Ses proches ont une autre lecture de ses démêlés judiciaires: ils annoncent un putsch alors que Kabila est accusé de blanchiment d’argent avec un complice japonais passé aux arrêts.
Comment le tri-Premier ministre du maréchal Mobutu autrefois homme parmi les mieux renseignés, est-il tombé si facilement dans une souricière savamment montée par une coalition pro-kabiliste et néo-mobutiste?

L'ancien Premier ministre Kengo dont l'image est détestable dans l'opinion publique avait promis de «revenir au Congo afin de remettre de l'ordre dans la marche de l'Etat.»

Blanchiment d’argent : l’ancien Premier ministre Kengo inculpé à Bruxelles

  • mer, 25/06/2003 - 10:25

Le triple ancien Premier ministre de Mobutu, Léon Lobicth Kengo wa Dondo, a été inculpé à Bruxelles pour blanchiment d’argent, rapporte un article en première page du journal belge «la Libre Belgique» dans son édition datée du 25 juin. «Le juge d'instruction Michel Claise a décidé d'inculper M. Kengo Wa Dondo pour blanchiment d'argent», a confirmé une porte-parole du parquet de Bruxelles, Estelle Arpigny. «La Libre Belgique», très introduite dans les milieux congolais de Bruxelles, a obtenu confirmation auprès de «l’intéressé» qu'elle a joint au téléphone. L’affaire est en relation avec des «faits de corruption», rapporte le journal d’obédience chrétienne. Selon le journal, le juge belge Michel Claise, qui avait succédé au juge Jean-Claude Leys sur le dossier dit «Mobutu» serait en phase terminale de son instruction avant son envoi au parquet.

Pages