Nord-Kivu

Paul Kagame, Yoweri Museveni et Joseph Kabila Kabange réunis à Kampala le 22 novembre 2012. DRESERVES.

Que nous réserve la crise de Goma?

  • sam, 01/12/2012 - 12:06

Partira? Partira pas? La question donnait le tournis aux états-majors politiques et militaires de la région et de ceux qui suivent le dossier. Alors qu’un énième sommet de la CIRGL le week-end dernier à Kampala avait donné 48 heures au M23 pour quitter Goma prise mardi 20 novembre et que le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon sommait le groupe rebelle de «rendre les armes immédiatement» et de quitter le chef-lieu du Nord-Kivu, suivi ou précédé par nombre de dirigeants occidentaux, cet ultimatum n’était pas véritablement suivi d’effet. Mercredi, on appris le départ pour Goma le lendemain des chefs d’état-major des armées de la sous-région chargés de superviser le retrait.